Après la rentrée, la tension persiste dans l’éducation

17/09/2010
Laurent Mouloud

Des classes surchargées, des centaines de postes d’enseignants non pourvus, des profs stagiaires à bout… Les syndicats tirent un premier bilan très inquiétant de la rentrée scolaire.

Ce constat est largement partagé par le SNES-FSU, dont les sections académiques de Paris, Créteil et Versailles tiraient hier un premier bilan de la rentrée. « Nous sommes confrontés à une situation inédite en terme de manque de moyens, confirme Pierre Claustre, le secrétaire général du SNES-Créteil. On n’arrive plus à mettre un prof devant chaque classe ! »

Cet article n’est plus en ligne.
—–
Le Site du SNES Créteil

Le Site du SNES Paris

Le Site du SNES Versailles

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :