Grève: les profs à l’échauffement

07/09/2010
Véronique Soulé

Appelés à manifester hier contre la politique du ministère, les enseignants ont répondu timidement.

A Paris, 1 800 personnes selon la police et 6 000 selon le SNES ont défilé. Ils étaient quelques centaines dans les grandes villes comme Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Rennes ou Toulouse. «On savait que ce serait difficile» de réunir beaucoup de grévistes, a expliqué à l’AFP Laurent Tramoni, secrétaire du SNES à Marseille : «C’est un sacré investissement financier et professionnel pour les enseignants, car c’est le premier jour de classe pour les élèves et la veille d’une grosse journée de grève.»

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 6 septembre 2010 : « Grève du 6 septembre : les personnels du second degré interpellent le ministre »

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :