« Vrais » et « faux » grévistes : divergences entre syndicats et ministère de l’éducation

06/09/2010
Luc Cédelle

La bataille des chiffres entre les syndicats d’enseignants et le ministère de l’éducation a beau être une habitude, la grève du lundi 6 septembre a donné lieu à des estimations vertigineusement divergentes.

Mais, surtout, l’estimation syndicale ne porte pas, comme celle du ministère, sur l’effectif total des personnels, mais uniquement sur les « personnels attendus », c’est-à-dire qui ont des cours au moment du pointage. Selon le syndicat (ndlr : le SNES), personne, pas même le ministère, n’est en mesure de présumer si les personnels qui n’ont pas cours lors du pointage ou qui sont en congé maladie ou maternité, sont ou non grévistes ». En faisant son décompte par rapport à la totalité des personnels, le ministère parvient « à diviser le taux réel de grévistes par deux ou trois », proteste le syndicat.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 6 septembre 2010 : « Grève du 6 septembre : les personnels du second degré interpellent le ministre »

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :