Une rentrée scolaire à haut risque pour Luc Chatel

02/09/2010
Marie-Laure Hardy

Près de 12 millions d’élèves retrouvent aujourd’hui, jeudi, les bancs de l’école, dans un climat très agité.

Les doléances des syndicats sont nombreuses, mais leur colère se cristallise sur les 16.000 suppressions de postes de cette rentrée. « La dégradation de nos conditions de travail se fait sentir de plus en plus durement chaque année. Nous avons le sentiment que le gouvernement n’agit plus au nom d’impératifs pédagogiques mais au nom du budget », explique Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du Snes-FSU.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :