Une rentrée en terrain miné pour les jeunes enseignants

19/08/2010
Marion Cocquet

De quoi être refroidi. Certaines des recrues 2010 de l’Éducation nationale seront seules devant leur classe à la rentrée.

Le SNES (syndicat national des enseignements de second degré, majoritaire) appelle en effet ses membres au boycott du tutorat des jeunes collègues. Une action coup de poing, dont le syndicat espère qu’elle oblige Luc Chatel à revenir sur la « mastérisation » de la formation des enseignants. (…)
Le refus du tutorat risque-t-il alors de manquer son but, tout en portant préjudice aux jeunes profs ? Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES, se défend de les mettre en difficulté. « Ils seront aidés localement par leurs collègues, comme cela a d’ailleurs toujours été le cas, mais pas selon le cadre prévu par les textes officiels. Si nous avons lancé un tel appel, c’est justement pour refuser une rentrée ‘bizutage’ des stagiaires ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Conditions de stage : le grand bazar

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :