Académie de Versailles – Batterie de mesures contre la délinquance

07/05/2010
Frédéric Naizot

Le préfet du Val-d’Oise a présenté hier son plan de prévention dans le Val-d’Oise. Violences scolaires, conjugales et développement de la vidéosurveillance font partie des priorités.

Parmi les enseignants, cette mesure fait grincer des dents. « Ça n’est pas une solution, estime David Rafroidi, secrétaire départemental du Syndicat national des enseignements du second degré (SNES). Il faut avant tout arrêter de supprimer des postes d’enseignant, de conseiller d’orientation, de conseiller d’éducation et de psychologue en charge des jeunes. C’est du bon fonctionnement des établissements que naîtra l’absence de violence. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 5 mai 2010 : « La caricature au service du sécuritaire« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :