La colère des profs gagne l’opinion

18/02/10
Lionel Decottignies

« À un mois des élections régionales, le gouvernement tente de jouer l’apaisement. »

Des états généraux sur la sécurité au mois d’ avril. […]
« Nous sommes demandeurs d’une vraie réflexion autour de ces questions », admet Roland Hubert, cosecrétaire général du SNES-FSU. « Mais on ne voudrait pas que ce soit une réponse politicienne. La violence est la conséquence de la politique constante de réduction des moyens. »

Cet article n’est plus en ligne.
—–


Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 17 février 2010 : « Etats généraux de la sécurité : pour quoi faire ?« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :