Académie de Créteil : Les profs dans la rue

10 février 2010

10/02/2010
Bérangère Lepetit

La mobilisation en Seine-Saint-Denis prend de l’ampleur et les grévistes manifestent à Saint-Denis.

Dans le cortège, Clément Dirson, secrétaire départemental du SNES, se félicite : « La grève part de problèmes locaux, mais les profs font rapidement le lien avec les enjeux nationaux. Ce qui est sûr, c’est que ce mouvement trouve un écho. » Sur toutes les lèvres, la réforme des lycées de Luc Chatel, accusée de « creuser les inégalités entre les établissements, les quartiers », l’annonce de nouvelles suppressions de postes à la rentrée 2010, le manque de moyens qui génère une montée de la violence dans un contexte social déjà difficile, mais aussi la réforme de la formation des enseignants avec le « débarquement », en septembre, de jeunes stagiaires pour s’occuper des classes.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Le SNES Créteil appelle à la grève le 11 février

Publicités

Académie de Créteil : Malaise chez les enseignants : la grève gagne du terrain

10 février 2010

10/02/10


La grève contre la politique éducative du gouvernement s’étend en Seine-Saint-Denis.

A Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, quelque 500 enseignants, des élèves et parents d’élèves ont manifesté hier. « On est passé en une semaine de 12 établissements en grève à 38 », se félicite Clément Dirson du SNES-FSU 93. […]
Pour Pierre Claustre (SNES-FSU Créteil), « même s’il ne faut pas réduire tout ce qui se passe à la situation à Chérioux, puisque la grève avait commencé avant en Seine-Saint-Denis, Chérioux renvoie à une réalité très commune : la dégradation des conditions de travail et les difficultés à exercer le métier d’enseignant dans les collèges et lycées ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Le SNES Créteil appelle à la grève le 11 février


Qu’est-ce que le droit de retrait des fonctionnaires ?

10 février 2010

10/02/2010

Mise au point sur la notion de « droit de retrait » dans la fonction publique.

S’il est enseignant, le salarié doit « aviser immédiatement » son chef d’établissement. Le droit de retrait n’entraîne ni sanction ni retenues sur salaire.[…]
« A Vitry, on ne réclame pas une analyse juridique mais la prise en compte d’une situation d’urgence », a déclaré Catherine Gourbier, secrétaire (ndlr : nationale) du SNES à l’action juridique.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 9 février 2010 : « Lycée Chérioux de Vitry-sur-Seine : le SNES soutient les personnels »

Le SNES Créteil appelle à la grève le 11 février


%d blogueurs aiment cette page :