Académie de Créteil – Après Vitry, y a-t-il un risque de propagation de la grogne des enseignants?

09/02/10
Oriane Raffin

Le bras de fer entre les enseignants du lycée Chérioux et Luc Chatel s’intensifie.

Pour Daniel Robin, secrétaire général du SNES, contacté par 20minutes.fr, «la situation n’est pas forcément plus grave qu’auparavant, mais les difficultés sociales engendrent beaucoup d’agressivité».
En conséquence, les suppressions de postes éducatifs au profit du sécuritaire inquiètent ce responsable syndical. «Que l’on assure la sécurité oui, mais n’oublions pas que le fond du fond, c’est le traitement éducatif. Si on l’oublie, la violence s’exprimera ailleurs, dans la rue.»

Lire l’article dans son intégralité.

—–

Le SNES Créteil appelle à la grève le 11 février

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :