La réforme du lycée entérine les inégalités scolaires, par Roland Hubert (SNES-FSU) et Massira Baradji (Fidl)

1 février 2010

01/02/10
Opinions/Débats

Gâchis et colère sont les premiers mots qui viennent à l’esprit des acteurs de l’éducation quand ils découvrent la réalité du projet de Luc Chatel de « réforme du lycée ». Gâchis quand ils mettent le projet en relation avec leur investissement depuis deux ans dans le débat sur cette réforme. Colère à la découverte d’un lycée uniquement pensé et organisé pour la seule moitié d’une génération jugée a priori capable de faire des études supérieures.

Lire la tribune dans son intégralité.
Disponible seulement pour les abonnés du journal ou à l’achat à l’unité.
—–

Le SNES en campagne – Réforme du lycée

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :