Académie de Bordeaux : Les enseignants seraient recrutés sans vraie formation

21/01/10
Bruno Béziat

La réforme du recrutement des enseignants est rejetée par la plupart des acteurs de l’Education.

« La principale motivation du ministère est malheureusement de faire des économies », ajoute Jean-Pascal Méral, du SNES-FSU Aquitaine. Car l’année de formation en alternance à l’IUFM après le concours va ainsi disparaître. Comme elle était rémunérée, le gouvernement va économiser à la prochaine rentrée l’équivalent de 12 000 postes, soit l’essentiel des suppressions prévues au budget.

Cet article n’est plus en ligne.
—–

Le SNES en campagne : Janvier dans l’action pour l’éducation
Le SNES en campagne : Masterisation

Le Site du SNES Bordeaux

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :