Le monde de l’éducation à nouveau dans la rue

30 janvier 2010

30/01/10

A écouter : Les suppressions de poste dans l’enseignement sont particulièrement criantes, estime Frédérique Rolet, la secrétaire générale du SNES, la principale organisation des enseignants du second degré. (0’38 »)

Lire l’article et écouter les reportages dans leur intégralité.
—–

Actualités syndicales : Manifestation du 30 janvier
Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 30 janvier 2010 : « Chatel doit entendre la colère des personnels« 

Publicités

L’État se comporte en patron voyou

30 janvier 2010

30/01/10
Laurent Mouloud

Le point sur le recrutement massif de vacataires dans l’Education nationale.

Ce recours massif aux vacataires est dénoncé depuis plusieurs années par le SNES-FSU. Le premier syndicat du secondaire accuse notamment le gouvernement de détourner les textes. Créée par un décret de 1989, la vacation devait permettre, à l’origine, l’intervention dans la classe d’un professionnel sur une discipline très pointue. « Au sens strict, précise Vincent Lombard, secrétaire national du SNES, le vrai vacataire est appelé à réaliser “un acte non susceptible de se répéter de façon régulière dans le temps (étude, expertise…)’’, une ‘‘prestation de service ponctuelle” selon la jurisprudence du Conseil d’État. Mais aujourd’hui les enseignants vacataires sont en fait de faux vacataires recrutés pour des besoins bien réels du service public comme le remplacement. C’est scandaleux. »

Cet article n’est plus en ligne.
—–


Le monde de l’Education bat le pavé

30 janvier 2010

30/01/10
TF1 News (d’après Agence)

Des milliers d’enseignants ont défilé samedi à Paris pour protester contre les suppressions de postes et la réforme de la formation des professeurs.

Défilant derrière une banderole proclamant « Pour la réussite de tous. Stop aux réformes de régression! Stop aux suppressions de postes! », une manifestation nationale pour l’éducation a réuni des milliers d’enseignants dans les rues de Paris samedi. Ils étaient plus de 12.000 selon le syndicat SNES-FSU mais au nombre de 8.000 selon la police.

Lire l’article dans son intégralité.

—–


Actualités syndicales : Manifestation du 30 janvier
Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 30 janvier 2010 : « Chatel doit entendre la colère des personnels« 


Le chameau brave le froid, les profs aussi

30 janvier 2010

30/01/10
Véronique Soulé (Blog – C’est classe)

Des milliers d’enseignants ont défilé samedi à Paris pour protester contre les suppressions de postes et la réforme de la formation des professeurs.

Au vue des drapeaux flottant au dessus de la foule, les enseignants du secondaire, essentiellement du SNES-FSU, sont les plus nombreux, preuve que la réforme du lycée provoque un malaise. […] « En 5 ans, on a eu 40 suppressions de postes dans notre lycée, explique ce prof de maths membre du SNES, venu de Charleville-Mézières, je veux bien que l’académie de Champagne-Ardennes soit l’une des rares à perdre des élèves, mais l’an dernier dans notre lycée, nos effectifs n’ont pas baissé et on a supprimé 4 postes ».

Lire l’article dans son intégralité.

—–


Actualités syndicales : Manifestation du 30 janvier
Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 30 janvier 2010 : « Chatel doit entendre la colère des personnels« 


Académie de Nice : Des profs en plus, mais pas assez

27 janvier 2010

27/01/10
Mélodie Marcq

Dans l’académie de Nice, le recteur se réjouit d’une rentrée 2010 avec un meilleur taux d’encadrement pour les élèves.

Des propos qui suscitent la colère du syndicat SNES-FSU. “Nous sommes dans le trio de queue du taux d’encadrement en France. Ce n’est pas en enlevant des postes que nous allons progresser”, affirme Richard Ghis, secrétaire académique du SNES-FSU. Concernant le lycée, le rectorat refuse de livrer les chiffres…

Lire l’article dans son intégralité.

—–


Le Site du SNES Nice


Académie de Créteil : « Être prof, ça s’apprend »

27 janvier 2010

27/01/10
Laurent Mouloud

Les enseignants du lycée Jean Jaurès de Montreuil sont en grève reconductibles pour protester contre les réformes Chatel.

« Même si le contexte politique n’est pas super-encourageant, on a le sentiment qu’on peut faire quelque chose », explique Pierre Claustre, professeur d’histoire-géographie et secrétaire général du SNES-FSU dans l’académie de Créteil.« Il y a urgence à faire reculer ces projets » […] Ici, personne ne croit, non plus, aux fameux « stages passerelles » ou aux deux heures hebdomadaires « d’accompagnement personnalisé » mis en avant par le ministre de l’Éducation. « C’est un mensonge pour séduire les parents, s’agace encore Pierre Claustre. En fait, cette aide se fait par classe et non par élève. » Autant de supercheries qu’ignorent bien des enseignants. « Mais quand on leur explique la réforme, continue le syndicaliste, ils comprennent très bien le danger. »

Cet article n’est plus en ligne.
—–


Le Site du SNES Créteil

Le SNES en campagne : Janvier dans l’action pour l’éducation


Profs non-remplacés, pourquoi ça coince

21 janvier 2010

21/01/10
Véronique Soulé

Le point sur les causes qui expliquent que les enseignants absents ne peuvent plus tous être remplacés.

Sans compter que le recrutement des contractuels ne va pas de soi. Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU, premier syndicat des collèges et lycées: «Si vous combinez un salaire dérisoire (1,2 smic), l’absence de droit aux allocationschômage une fois la mission terminée, et les frais de déplacements, qui sont calculés sur le kilomètre SNCF même quand un remplaçant se tape 200 km en voiture, il ne faut pas s’étonner que le ministre en vienne à Pôle emploi.» Résultat, dans les faits, une absence courte est rarement remplacée.

Lire l’article dans son intégralité.

—–


Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 20 janvier :
« Luc Chatel et le remplacement des enseignants : vrai problème, fausses solutions »
Le SNES en campagne : Janvier dans l’action pour l’éducation


%d blogueurs aiment cette page :