Académie de Bordeaux : L’histoire en option déclenche la révolte

08/12/09
Bruno Béziat

La réforme du lycée contestée tandis qu’une polémique sur la suppression de l’histoire en terminale enfle.

Les syndicats d’enseignants ne sont pas en reste. Pour le SNES Aquitaine, Jean-Pascal Méral rappelle à juste titre que d’autres disciplines vont perdre des heures avec cette réforme : les sciences économiques, dont les enseignants protestent aussi, ou les sciences tout court (198 heures sur trois ans en S). Au Sgen-CFDT régional, où l’on a plutôt approuvé les grandes lignes de la réforme, Pierre-Marie Rochard pointe un « problème de défiance par rapport au gouvernement, qui annonce des réductions budgétaires en même temps que des suppressions de cours ».

Cet article n’est plus en ligne.
—–

Le SNES en campagne : Réforme du lycée

Le Site du SNES Bordeaux

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :