Premier recensement des agents de l’éducation touchés par l’amiante

01/12/2009
Benoit F’loch

« L’Education nationale compte aussi ses victimes de l’amiante. »

Il aura donc fallu attendre plus de dix ans pour ce premier état des lieux. Le SNES regrette « une sous-estimation de l’importance de la question » par l’administration, ce qui a entraîné « retard et inertie ». « Notre souci, explique le SNES, c’est que plein de gens sont partis en retraite depuis sept ou huit ans sans avoir eu ce questionnaire. »

Lire l’article dans son intégralité.
Disponible seulement pour les abonnés du journal ou à l’achat à l’unité.
—–

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :